ANAVEO s’organise pour accélérer son développement

par | 2 Nov 2021 | Presse

Logo En toute Sécurité

Date de parution : 01/11/2020

Source : En toute sécurité N°729

Article : Reproduction de l’article avec l’aimable autorisation du journal En toute sécurité extrait du N°729 publié le 1ernovembre 2021.

Nouveaux recrutements, réorganisation commerciale, efforts accrus en R&D : la société de vidéosurveillance a pris plusieurs décisions pour accélérer son développement, annonce au cours d’un entretien exclusif accordé à En Toute Sécurité Christian Snider, Président d’Anaveo qui revient aux commandes de l’entreprise à cette occasion.

« Anaveo entend profiter pleinement des opportunités offertes par les nouvelles technologies, comme le cloud computing et l’intelligence artificielle pour des applications comme l’analyse comportementale ou la reconnaissance faciale», ajoute le dirigeant, qui a été le pionnier de la sécurité électronique en France et avait notamment présidé le groupe voici quelques années.
II est accompagné par Grégory Louis comme Directeur Général, qui avait — lui aussi —occupé ce poste jusqu’en 2019. Ces changements résultent du départ de Laurent Bellot, venu d’Elioret nommé Président d’Anaveo fin 2019 (voir ETS n°693) qui donne aujourd’hui une autre orientation à sa carrière.
Pour accompagner ce nouveau cycle de croissance, « l’organisation du groupe a été adaptée afin d’affronter les défis du futur », explique Christian Snider. Les investissements en R&D et en marketing vont être renforcés sous la responsabilité de Guillaume Lécuyer, venu [du secteur logiciel BtoB] et recruté au début de cette année au poste de Directeur innovation et marketing. L’entreprise dispose également d’une entité de R&D en Thaïlande.
Dans la même optique, Frédéric Favre, issu [d’un Opérateur Télécom Historique], a rejoint Anaveo début octobre comme Directeur commercial.

Nouvelles acquisitions complémentaires « Les fortes ambitions du groupe se traduiront également par de nouvelles acquisitions, complémentaires des compétences actuelles. Ces opérations pourraient se concrétiser durant le premier semestre 2022 », affirme Christian Snider. Les cibles visées sont notamment des entreprises de vidéosurveillance, spécialisées dans la reconnaissance faciale ou même dans la cybersécurité. II pourrait aussi s’agir de sociétés étrangères, alors que la croissance externe s’est jusqu’à présent déroulée uniquement en France. La dernière acquisition—et d’ailleurs la plus importante par son poids économique —date de février 2020 : il s’agissait d’Azman, dont le CA s’inscrivait à plus de 10 M€ (voir résultats financiers ETS n°693). Après VAE (voir ETS n°631) et RM Sécurité en 2017 (voir ETS n°634), Galilée Sécurité en 2018 (voir ETS n°648) et Themis Systems en 2019 (voir ETS n°674), c’était la cinquième opération de croissance externe en trois ans.
« L’activité à l’international a été mise en standby à cause de la crise sanitaire mondiale et sera réactivée en dupliquant les recettes qui auront fait leurs preuves en France », affirme le Président d’Anaveo. Une première étape pourrait concerner le Portugal, l’Espagne puis la Belgique. Le groupe, dont les effectifs s’inscrivent à près de 370 salariés, pourrait atteindre un CA équivalent en 2021 (pour l’exercice dos en mars 2022), à celui de l’année précédente où il avait atteint 86,2 M€, assorti d’un bénéfice opérationnel d’environ 16 M€. « Compte tenu des perturbations liées à la pandémie, c’est un résultat satisfaisant. L’activité est en ligne avec nos objectifs », souligne Christian Snider.