Vidéosurveillance : les français disent oui en grande majorité !

par | 9 Mar 2022 | Actualités, Société

Dans le cadre de notre engagement au sein du Collectif pour une vidéosurveillance responsable, le Groupe ANAVEO, aux côtés de Perifem, Veesion et Everseen, a commandité un sondage OpinionWay pour recueillir l’avis des français sur la vidéosurveillance.
Nous avons le plaisir de vous partager les résultats de l’ « Étude OpinionWay-Perifem : les Français & la vidéosurveillance dans les commerces ». 

EN BREF > Résultats de « Étude OpinionWay-Perifem : les Français & la vidéosurveillance dans les commerces »

  • 77% des Français sont favorables à la vidéosurveillance en général.
  • Parmi les 23% restants, un quart d’entre eux évoquent une atteinte à la liberté, 24% à la vie privée et 23% l’associent à du « flicage » alors que 13% ne savent pas pourquoi ils y sont opposés.
  • L’adhésion est massive dans tous les lieux publics à grand passage : gares et aéroports (93%), parkings (92%), transports en commun (90%).
  • Plus de 8 Français sur 10 sont favorables à la vidéosurveillance dans les commerces, quel que soit le format : centres commerciaux (86%), grandes surfaces alimentaires (84%), commerces de proximité (81%) ou magasins spécialisés (80%).
  • En revanche une majeure partie des Français se sent mal informée sur les techniques de vidéosurveillance en magasins (68%) ou leurs droits en tant que citoyens (65%).
  • Pire, les Français ne connaissent pas vraiment les obligations des magasins sur les garanties à leur apporter en matière de vidéosurveillance.
  • La moitié des derniers réfractaires à la vidéosurveillance en magasin changerait d’avis s’ils étaient mieux informés, connaissaient mieux la loi ou bénéficiaient d’une meilleure pédagogie.
  • Les nouveautés à base de vidéosurveillance intelligente en magasins sont favorablement accueillies pour des usages qui servent la sécurité (88% accepteraient d’être filmés pour la lutte contre les incivilités et agressions et 86% pour la lutte contre le terrorisme par exemple) ou l’expérience d’achat des Français (68% pour faciliter la fluidité du passage en caisse).
  • Un Français sur deux (48%) attend des propositions concrètes de la part des candidats à la présidentielle en matière de vidéosurveillance.
Infographie Les Francais et la videosurveillance ANAVEO GROUPE

LA VIDEOSURVEILLANCE MASSIVEMENT APPROUVÉE DANS LES MAGASINS

Le nombre est impressionnant : 77% des Français adhérent à la vidéosurveillance en général et seuls 6% y sont tout à fait opposés. Parmi les 23% restants, il est intéressant de noter que 13% ne savent pas pourquoi ils y sont opposés, un quart évoque sans surprise une atteinte possible à la liberté et à la démocratie, un autre quart de ces réfractaires une atteinte à la vie privée. 23% pense qu’il s’agit de « fliquer » la population et 12% que la vidéosurveillance est carrément inutile contre les crimes et agressions.

Etude OpinionWay-Perifem les Français & la videosurveillance dans les commerces (6)

En entrant dans le détail, l’adhésion à la vidéosurveillance est massive dans tous les lieux publics à grand passage : gares et aéroports (93%), parkings (92%), transports en commun (90%), rue (80%) et ce, tous âges confondus (les femmes un peu plus que les hommes, les CSP- un peu plus que les CSP+). Les salles de sport constituent le lieu où ils l’approuvent le moins (55%), ce qui est certainement dû à un sentiment d’insécurité moins prégnant et une réticence par rapport au fait d’y être filmés.

Etude OpinionWay-Perifem les Français & la videosurveillance dans les commerces (1)

Concernant les commerces spécifiquement, l’adhésion est massive avec plus de 8 Français sur 10 favorables à la vidéosurveillance, quel que soit le format : centres commerciaux (86%), grandes surfaces alimentaires (84%), commerces de proximité (81%) ou magasins spécialisés (80%).

 

DES FRANÇAIS TRÈS MAL INFORMÉS SUR LA VIDÉOSURVEILLANCE

Les Français s’estiment eux-mêmes mal informés par rapport à la vidéosurveillance en magasins : 68% concernant les techniques, 65% concernant leurs droits en tant que citoyens et 62% par rapport aux droits et devoirs du magasins qui filme.
Mais l’étude révèle aussi qu’ils ont aussi une faible connaissance des réglementations en vigueur. Par exemple, 35% pensent à tort qu’un magasin n’a pas l’obligation de leur permettre d’accéder à posteriori aux images les concernant. Force est de constater que les Français ne connaissent pas vraiment les obligations des magasins sur les garanties à leur apporter en matière de vidéosurveillance.

Etude OpinionWay-Perifem les Français & la videosurveillance dans les commerces (2)

1 RÉFRACTAIRE SUR 2 BASCULERAIT S’IL ÉTAIT MIEUX INFORMÉ

28% des Français se disent opposés à la vidéosurveillance dans au moins un des types de magasins proposés. Mais quand on demande à ces réfractaires si l’affichage de garanties légales les ferait changer d’avis, ils sont la moitié à répondre oui ! Dans le détail, 54% adhéreraient finalement s’ils étaient conscients que les images les concernant n’étaient utilisées que par des agents de surveillance, de police ou de justice. 53% auraient besoin d’être rassurés sur le non-enregistrement des images les concernant et 51% sur le droit d’accéder aux images les concernant. Sachant que la plupart ces paramètres sont déjà des obligations légales existantes et que ces chiffres révèlent uniquement de grosse lacunes – facilement remédiables – en termes d’information et de pédagogie, il ne resterait donc que moins de 15% de Français réellement opposés à la vidéosurveillance en magasin.

Etude OpinionWay-Perifem les Français & la videosurveillance dans les commerces (3)

 

LA VIDÉOSURVEILLANCE JUGÉE UTILE POUR DE NOMBREUX USAGES EN MAGASIN

Les Français pensent indéniablement que la vidéosurveillance peut contribuer à assurer la sécurité des biens et des personnes en magasin que ce soit pour lutter contre le vol (89%), à égalité avec les incivilités et agressions (89%) puis la sécurité des personnels (87%) et la lutte contre le terrorisme (86%) mais également la lutte contre la fraude en station-service (85%) ou en caisse (81%).

Dans les usages compris mais moins évidents, on retrouve les aspects liés au comptage des personnes pour respecter les jauges incendie (67%), Covid (66%), ou pour faciliter la recherche de places de parking (64%)

En revanche, la contribution de la vidéosurveillance à des usages plus nouveaux est moins évident comme l’identification des articles pris et leur encaissement automatique sans avoir à les scanner ni à passer en caisse (magasins autonomes) pour 1 Français sur 2, la simplification de la pesée des fruits et légumes (42%).

Etude OpinionWay-Perifem les Français & la videosurveillance dans les commerces (4)

 

LES FRANÇAIS ACCEPTENT DE SE FAIRE FILMER PAR DES CAMÉRAS INTELLIGENTES EN MAGASIN, DU MOMENT QUE LE BÉNÉFICE EST CONCRET

Forte surprise de cette étude, les Français acceptent très majoritairement d’être filmés par des caméras intelligentes en magasin pour la quasi-totalité des usages proposés.
Très logiquement, en miroir de la question précédente, ce sont les usages liés à la protection des biens et des personnes qui arrivent en tête : lutte contre les incivilités et les agressions (88%), lutte contre le terrorisme (86%), sécurité des personnels (85%) ou lutte contre le vol (85%).

Forte adhésion également quand il s’agit de l’amélioration du parcours d’achat avec la propreté des espaces (72%), la recherche de places de parking disponibles (68%) ou l’amélioration de la fluidité du passage en caisse (68%).

Enfin noter que les Français sont tout de même majoritaires à accepter d’être filmé par des caméras intelligentes pour de nouveaux usages moins développés et moins compris comme l’amélioration du taux de disponibilité des produits en rayon (58%), l’extension des horaires d’ouverture avec des caisses automatiques surveillées par vidéo (55%) ou même les magasins autonomes (51%).

Etude OpinionWay-Perifem les Français & la videosurveillance dans les commerces (5)

A lire aussi :

Le Groupe ANAVEO acquiert AZMAN

Le Groupe ANAVEO acquiert AZMAN

​Le Groupe ANAVEO réalise sa cinquième acquisition en moins de 3 ans avec le rachat de la société AZMAN. Par ce biais, le Groupe poursuit sa stratégie de croissance et consolide ses ambitions...